Le petit prince a grandi

En sourdine

J’ai toujours aimé les sons en sourdine. Le bruit des pas amortis pas un tapis; le son de la pluie qui tombe derrière la fenêtre; le son du silence la nuit, après une grosse bordée de neige… Mais le meilleur restera toujours celui qu’une personne que l’on baise violemment à qui on garde une main sur la bouche ou on enfonce la tête dans un oreiller… Ou autre.

Curieusement (ou pas, ce n’est pas comme si je le découvrais à l’instant même!), il a là vraiment quelque chose d’érotisant dans cette idée d’étouffer le son de sa partenaire… Mais ces jours-ci, celui qui me manque le plus, c’est les sons de mon propre corps, mis en sourdine par quelqu’un qui sait me prendre de la bonne façon.

J’ai le cerveau bien trop en confiture. J’ai besoin de détente, de relâchement. De lâcher prise et ne plus réfléchir.

Advertisements

17 Réponses

  1. Tout à fait d’Accord avec toi.

    La simple idée de faire amortir les sons de plaisir intense se déversant au rythme des coups de hanches, de coups de mains à l’intérieur de mon corps… des coups de langue.. le baillon à la bouche et une main à la gorge, rien de plus excitant..

    ..et curieusement, j’aime pousser à l’extrème ce petit jeu. Comment?
    Eh bien.. je crie encore plus fort.. 😉

    7 mars 2011 à 20:06

    • Il n’y à qu’une seule chose qui surpasse tout ça je crois.

      Le petit filet de bave qui passe sous le baillon 🙂

      7 mars 2011 à 20:15

      • En quoi ceci est tiré de l’irréel?

        J’ai les deux pieds bien ancrés au sol pourtant.

        Si seulement…

        7 mars 2011 à 20:24

  2. Tu tu tu, c’est chez toi, que tu me parles d’irréel, pas ici!

    7 mars 2011 à 20:26

  3. L'Exécrable sympathique

    Oh tiens, ça me rappelle ma baise d’hier…
    Le son en sourdine de quelqu’un qui me baise avec ma petite culotte enfoncée dans sa bouche, c’est pas mal aussi !

    8 mars 2011 à 10:40

  4. Ho. Je l’avais pas vu celui-là.

    Je suis d’accord.

    C’est ce qui me manquait, dans les derniers mois justement. Et c’est ce manque qui m’a fait revenir en arrière, vendredi passé.

    Fucking me.

    Très juste, les sons en sourdine.

    8 mars 2011 à 23:06

  5. Oui. Ça et autre chose.

    Des espèces de.. vides à combler, je dirais.

    Des histoires de « perv ». Tsé. 😛

    9 mars 2011 à 13:08

    • Ah, mais il n’en tient toujours qu’à toi de virer perv et avoir des histoires pour te satisfaire aussi! 🙂

      9 mars 2011 à 13:47

  6. J’essais justement de m’en sortir, en fait!!

    9 mars 2011 à 14:31

  7. À vous lire depuis quelques jours, je pense que vous feriez juste empirez mon cas 😛

    J’essais de « tuer », ou à tout le moins endormir, l’instinctive perv en moi. Pas facile après 1 an et demi de saloperies en tout genre.

    Never Surrender!

    9 mars 2011 à 14:52

    • Tuer la perv en toi? Mais quelle mauvaise idée! Au contraire, pour vivre mieux et bien avec tes pervitudes, il faut les laisser aller, en découvrir d’autres !

      Come on, you know better!

      9 mars 2011 à 15:09

  8. Je vis bien avec la perv en moi, mais quand tu as personne avec qui les partager, tes perversions, quand t’as perdu ton joueur, c’est atrocement douloureux d’être et de ressentir ce genre de besoin ! Et pas facile non plus de retrouver un «partner in crime» avec qui on partage une telle chimie et ces goûts particuliers. Si j’en avais un sous la main, c’est à con joie que je lui remettrais la clé pour se rendre jusqu’à mon cœur, mes bas résilles et mes strings qui s’ennuient seriously dans le fond du tiroir! 😛

    9 mars 2011 à 15:33

  9. Je ccompatis avec eux ! 🙂

    10 mars 2011 à 16:18

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s